Quels matériels pour réaliser une prise de sang ?

Beaucoup de professionnels de santé réalisent des prises de sang régulièrement : les médecins, les infirmières, les spécialistes, etc. C’est l’un des gestes les plus pratiqués en France, et pour cause, un prélèvement sanguin permet de donner beaucoup d’informations sur le patient et de détecter de nombreuses maladies (comme l’ostéoporose par exemple). Un précieux échantillon qu’il convient de prélever correctement et, surtout, dans le meilleur confort possible pour le malade, notamment quand on doit remplir plusieurs tubes.

Trouver la bonne veine, l’étape la plus délicate 

Première étape pour réaliser une prise de sang, et c’est sûrement la principale : bien choisir la veine qu’on va piquer. Elle doit être assez grosse, mais pas trop, un peu gonflée et bien visible à travers la peau. Sur certaines personnes, on a le choix, et sur d’autres, en revanche, il est plus difficile de trouver une “bonne” veine. Alors, des professionnels ont mis en place des outils pour faciliter cette étape et rendre visible les veines, une sorte de lampe qui recherche le sang très efficace en cas d’urgence par exemple.

Un matériel stérile et de grande qualité

Une fois la veine trouvée, on utilise le garrot médical pour améliorer la circulation et le débit. On n’hésite pas à serrer même si le patient serre les dents ! Reste à assembler tout le matériel pour faire le prélèvement sanguin : l’aiguille, le micro-perfuseur, la seringue et le tube de prélèvement, le tout stérile à usage unique bien sûr. L’idéal est de préparer sa seringue avant de trouver la veine, ce qui facilite le geste et la prise de sang est plus rapide. D’autant qu’avant de piquer, on vérifie bien l’identité du patient et les papiers fournis par le secrétariat (ordonnances, étiquettes..), ceci sera plus confortable pour le patient. Une fois le prélèvement terminé, on désinfecte bien, on place un pansement, on appuie un moment dessus et la prise de sang est terminée !

Articles recommandés