4 conseils pour calmer les pleurs d’un bébé

Calmer bébé

Les pleurs constituent le moyen pour un bébé d’exprimer ses besoins. En fait, il s’agit d’un véritable réflexe de survie. Il est donc déconseillé de laisser votre tout-petit pleurer, même si ce n’est plus un nouveau-né. Durant ses trois premiers mois de vie, c’est là qu’il va pleurer le plus.

Tous les parents ont, d’ailleurs, déjà fait face au moment où leur bébé n’arrête pas de sangloter, quoi qu’ils essaient. Heureusement, il existe différentes méthodes qui peuvent vous aider à gérer cette situation. Découvrez-en 4 dans cet article.

1.   Déterminer l’origine des pleurs du bébé et trouver la solution adéquate

Pour calmer les pleurs d’un nourrisson, il faut déterminer leur cause et appliquer la meilleure solution. C’est la méthode employée par les professionnels de la petite enfance dans les crèches. Celles-ci collaborent avec un personnel qualifié pour apaiser les bébés. C’est pourquoi ce mode de gardeest très apprécié.

D’ailleurs, les places en crèche deviennent rares en raison de sa grande sollicitation. Néanmoins, certaines structures sont plus faciles d’accès, à l’instar de la crèche d’entreprise. Il s’agit d’un établissement privé qui accueille les enfants des salariés d’une ou plusieurs sociétés. Vous pouvez y accéder même si vous ne travaillez pour aucune de ces dernières.

Quoi qu’il en soit, il est important de ne pas laisser votre bébé pleurer. Ainsi, il deviendra plus calme et moins inquiet. Différents éléments peuvent être à l’origine de ses larmes :

  • Il a peut-être faim. Dans ce cas, nourrissez-le, même si ce n’est pas encore l’heure du repas.
  • Peut-être que votre bébé est trop ou pas assez habillé. En principe, il doit porter le même nombre de couches de vêtements que vous.
  • Votre bébé pleure peut-être à cause de la gêne qu’il ressent quand sa couche est mouillée ou remplie. Alors, pensez à le changer fréquemment pour le mettre plus à l’aise.
  • Même si vivre en collectivité est bénéfique au développement des enfants, évoluer dans une maison bruyante peut grandement les irriter. Demandez donc aux autres habitants de faire moins de bruit.
  • Votre tout-petit pleure peut-être, car il souffre de remontées gastriques. Pour remédier à cette situation, faites-lui faire son rot après les repas. Essayez de les espacer de deux heures, voire plus.
  • Les coliques provoquent souvent des crises de larmes inconsolables et fréquentes. Le massage abdominal aide à les atténuer. Il convient également d’éviter la suralimentation.
  • Parfois, un bébé pleure un peu avant de s’endormir. Dans ce cas, placez-le confortablement dans son lit et laissez-le tranquille. S’il est fatigué, il ne pleurera pas longtemps avant de tomber de sommeil…

2.   Passer de la musique douce

Passer une musique douce peut calmer un enfant qui pleure (comptine, musique classique, berceuse…). Celle-ci peut lui donner une impression de sécurité, surtout si vous avez l’habitude de l’écouter pendant votre grossesse. Il est probable que votre tout-petit s’en souvienne et qu’il veuille l’entendre à nouveau.

Il se rappellera alors des moments confortables et protecteurs passés dans votre ventre. Si vous ne préférez pas écouter de la musique, mettez simplement un bruit de fond (son des vagues, ventilateur, aspirateur…).

3.   Chanter pour le bébé en le berçant

Votre voix a un côté rassurant pour votre bébé. N’hésitez donc pas à chantonner ou à fredonner quand il pleure. Ce sera encore mieux si vous le bercez en le faisant (dans vos bras ou une balancelle). En fait, le mouvement de va-et-vient est aussi apaisant pour lui. Combiner ces deux méthodes vous assure un bon résultat.

4.   Essayer la position du Bouddha

Si vous avez tout essayé et que votre bébé continue de pleurer, adoptez la position du Bouddha. Installez-vous sur votre lit ou dans le canapé. Puis, placez votre enfant face à vous en soutenant sa tête ou le haut de son dos.

Le but est de faire rentrer son menton. Ensuite, repliez délicatement ses jambes contre son ventre de façon à ce qu’il prenne la position du Bouddha. Rester ainsi quelques minutes va apaiser votre tout-petit et arrêter ses pleurs. Cependant, n’insistez pas si la posture ne lui convient pas.

 

Cet article vous a fourni 4 conseils pour calmer les pleurs d’un bébé. La liste est loin d’être exhaustive. Mais elle vous donne des idées qui pourront vous aider à répondre aux besoins de votre tout-petit et à le réconforter.

Articles recommandés