À l’ère où nous vivons, le paraitre est très important. Pur se sentir bien dans sa peau, il faut d’abord que les autres nous voient dans toutes nos splendeurs. C’est d’ailleurs pour cette raison que l’on feuillète autant les pages des magazines, à la recherche des derniers news que la star préféré a fait pour sa beauté, le recours à l’injection de botox n’est jamais loin. Il y a d’ailleurs plusieurs pages qui en parlent et on va en relever quelques points importants.

Définition de ce qu’est le botox

Contrairement à ce que l’on pense, il y a plusieurs raisons d’utiliser le botox, trois plus exactement. Premièrement pour le contrôle des spasmes musculaires, deuxièmement pour réguler la transpiration des aisselles et enfin, à but cosmétique. Ce dernier est le plus connu et c’est ce qui nous intéresse également dans cet article. Le botox cosmétique contient essentiellement de la toxine botulique de type A qui est l’ingrédient actif, du chlorure de sodium et de l’albumine humaine.  En règle général, l’injection de botox se fait au niveau de la partie supérieure du visage et le type de botox que l’on vient d’énumérer est fait pour lisser durant une durée déterminée les rides glabellaires c’est-à-dire pour vous éviter d’avoir tout le temps l’air d’être malheureux, fatigué ou autre sentiment péjoratif.

Le procédé lors d’une injection de botox

Les rides font partie intégrante de votre corps bien qu’ils ne soient vraiment visibles que lorsque l’on vieillit. En effet, lorsqu’un muscle se contracte, une ride se forme perpendiculairement à lui. Quand ce muscle est sollicité à maintes et maintes reprises, alors la ride est d’autant plus marquée. Si l’on prend en exemple le cas des plis sur le front. Ils sont dus exactement au fait que quand vous relevez les sourcils, le muscle vertical du front se contracte et forme les lignes horizontales que tout le monde voit. L’injection de botox intervient à ce moment-là pour bloquer l’influx nerveux de ces tissus. Cette action agit donc sur l’activité du muscle en question et donc également la réduction des plis apparents. Quand la contraction ne se fait pas, il y a beaucoup plus de temps à se plisser. Quant au critère du bon candidat en termes de botox cosmétique, il n’y a en général que l’âge qui doit être situé entre 25 et 64ans. Toutefois, ce n’est pas pour rien que certains produits fassent réagir certains types de peau contrairement à d’autres. C’est pour cette raison qu’il faut toujours avoir un entretien personnel avec le praticien pour être sûre de prendre le meilleur traitement pour chaque patient.

Qu’en est-il des risques d’effets secondaires ?

Avant d’aborder les éventuels effets secondaires, il est nécessaire de préciser le fait que l’injection de botox est quasi insensible. En effet, durant le procédé, le spécialiste utilise une aiguille très fine qui fait que ni douleur ni malaise ne sont ressentis durant l’opération. Bien que la plupart des gens n’aient pas d’effets indésirables juste après l’injection, il y en a quand même quelques-uns qui sont potentiellement détectables chez certains patients. L’on fait référence à l’inflammation, l’enflure, les effusions de sang, la rougeur ou encore les marques de bleus entre autres. Ils ne sont pas tous apparents chez les sujets, car des fois, ils ne sont que des réactions allergiques. Et comme on aborde déjà ce sujet, les démangeaisons, la respiration sifflante, l’éruption cutanée ou les vertiges en font également partie. Le point essentiel à retenir c’est que dès que des signes douteux apparaissent, il faut contacter sans hésiter le médecin traitant pour être sûr que cela n’aura pas des répercussions néfastes sur la santé.