Massage profondLe massage en profondeur agit sur les tissus musculaires et sur les tissus conjonctifs. C’est un massage plus appuyé, qui décontracte les muscles en profondeur, et a aussi des effets sur les ligaments, les tendons, les artères, les veines, les vaisseaux et la circulation sanguine. Il est particulièrement conseillé dans les cas de douleurs chroniques dans la nuque et les épaules, ou dans la région lombaire.

Cet type de massage reproduit les mêmes mouvements qu’un massage ordinaire, mais son rythme est plus lent, et les pressions exercées plus fortes et concentrées sur les zones de tension.

Dans les cas de contractions musculaires chroniques, ou de blessure, on trouve souvent des adhérences (bandes fibreuses qui relient des surfaces tissulaires normalement isolées), au niveau des muscles, des tendons et des ligaments. Les adhérences provoquent des raideurs, douleurs et inflammations musculaires, elles bloquent la circulation, et réduisent la motricité.

Le massage en profondeur dénoue les adhérences pour soulager la douleur et retrouver une mobilité normale. Pour cela, les thérapeutes utilisent plusieurs techniques de massage : ils exercent de fortes pressions directement sur la zone concernée, avec le bout des doigts, les poings, les coudes ou même des appareils de massage si nécessaire ; ils pratiquent aussi la friction, qui fait bouger la surface de la peau, à la perpendiculaire des fibres musculaires et permet d’éliminer les nœuds en profondeur.

Ce type de massage peut provoquer un certain inconfort, et même devenir douloureux. Il ne faut pas hésiter à le signaler au thérapeute, même si certaines douleurs temporaires peuvent s’avérer nécessaires pour être tout à fait soulagé par la suite. Après un massage en profondeur, on peut se sentir un peu raide ou courbaturé, mais cela disparaît au bout d’un jour ou deux. Certains thérapeutes conseillent d’appliquer de la glace sur les zones concernées, quelques heures après le massage, et de boire beaucoup d’eau pour finir d’éliminer les toxines des tissus.

Avant un massage en profondeur, précisez les zones sur lesquelles le thérapeute devra se concentrer, et l’effet que vous recherchez, le massage en profondeur est conseillé dans les cas de :

* douleur chronique

* mobilité réduite

* blessure ou choc (chute, contraction, coup du lapin, etc)

* effort répétitif (problèmes de canal carpien, par exemple)

* douleurs liées à une mauvaise posture

* arthrose

* fibromyalgie

* tensions musculaires et crampes

Dans les cas d’arthrose et de fibromyalgie, le massage en profondeur s’avère plus efficace, pour améliorer la motricité, que la gymnastique douce, les traitements médicamenteux, les méthodes de chiropractie et d’acupuncture, ou les régimes, la glucosamine et l’homéopathie.

Cependant, il vaut mieux consulter un médecin avant de vous faire masser si vous souffrez d’une maladie de peau, d’ostéoporose, de troubles cardiaques, de caillots sanguins, si vous suivez une chimiothérapie, ou si vous êtes enceinte.

Pour profiter au maximum d’un massage, rendez-vous au salon de massage avec quelques minutes d’avance pour avoir le temps de vous relaxer avant le début de la séance.