massage troubles alimentairesLes effets positifs du toucher sur l’image et l’estime de soi

Le massage est un redoutable allié du bien-être. En plus d’être relaxant, il permet de nous refaire prendre conscience de notre corps et d’apaiser nos angoisses et notre relation avec le monde extérieur. Le toucher est essentiel à nos vie, notre épanouissement personnel et à communiquer avec les autres.

Il est prouvé que les jeunes enfants ont besoin du toucher et d’affection pour se développer physiquement, mentalement, émotionnellement et socialement. L’affection que l’on reçoit nous aide à faire face à ce qui nous entoure et à accepter la présence des autres. De plus, l’affection et le toucher renforcent notre assurance et l’estime personnelle.

Le massage et le toucher peuvent être, par conséquent, une précieuse aide pour ceux qui n’ont pas confiance en eux, qui ont une mauvaise image de leur corps et qui cherchent à atteindre un idéal esthétique. Pour les personnes souffrant d’un trouble de l’alimentation, le massage (en plus d’un suivi psychologique et nutritionnel) peut être un véritable allié pour leur faire reprendre conscience de leur corps, sans avoir l’impression d’être jugé.

Les causes des troubles du comportement alimentaire (TCA)

Les troubles du comportement alimentaire, des troubles de l’alimentation qui conduisent à des symptômes bien plus graves que la simple cellulite, incluent l’anorexie, la boulimie, l’hyperphagie boulimique et l’hyperphagie incontrôlée.

Ces troubles psychologiques ont de graves conséquences sur la santé physique. Les troubles de l’alimentation touchent plus les femmes que les hommes. Selon les statistiques, environ 8 % d’adolescentes et de jeunes femmes françaises souffrent de troubles de l’alimentation.

Les troubles alimentaires sont provoqués par de nombreux facteurs, qu’ils soient psychologiques, socio-culturels, biologiques ou biochimiques. Parmi les facteurs psychologiques, il est souvent question d’un manque d’estime de soi, un perfectionnisme exacerbé, la dépression, l’anxiété, la colère, la solitude et le sentiment d’impuissance. Les personnes souffrant de TCA compensent leur mal-être en mangeant de façon désorganisée.

De plus, il est facile de ne pas se sentir à sa place dans une culture du culte de la beauté et de la minceur (voire maigreur). Les médias exhibent des images de femmes et d’hommes de plus en plus minces nous incitent à comparer nos corps à ce nouveau standard de la beauté, impossible à atteindre. L’obsession de la minceur entraine une image déformée de nos corps, et nous pousse à suivre des régimes de plus en plus drastiques.

Le massage, une aide précieuse

 

Des études menées au TouchResearch Institute de Miami démontrent les effets positifs du massage sur les déséquilibres du corps et les maladies comme l’asthme, le diabète, l’anorexie mentale, l’insomnie, la fatigue chronique et de nombreuses affections. Deux études ont démontré les effets de la massothérapie sur les patients atteints de TCA.

La première, menée en 1998, s’est concentrée sur les patients boulimiques. Vingt-quatre adolescentes boulimiques ont bénéficié de plusieurs séances de massothérapie. Dès la première séance, le sentiment d’anxiété et de dépression chez ces patientes avait diminué

Après le dernier jour de thérapie, leur taux de cortisol (l’hormone du stress) avait baissé, ainsi que leur sentiment de dépression, et leur taux de dopamine (qui pourrait aider à vaincre les TCA) était plus haut. Les chercheurs ont également constaté des améliorations concernant le comportement et l’équilibre psychologique des patientes.

Des études encourageantes

La seconde étude, réalisée en 2001, consistait en des séances de massage chez un groupe de patientes anorexiques, deux fois par semaine, pendant cinq semaines. L’autre groupe de participantes suivait le traitement classique. Chez les patientes ayant bénéficié de séances de massage, les niveaux de stress et d’anxiété étaient plus bas, et, juste après la thérapie, le taux de cortisol avait diminué. Pendant ces cinq semaines, les scientifiques ont noté une amélioration de l’estime de soi des patientes.

La massothérapie s’est révélée efficace dans les cas de troubles du comportement alimentaire, bien que les recherches à ce sujet ne soient pas nombreuses. Le massage, y compris celui délivré par des appareils de massage, a des bienfaits physiques et psychologiques sur les patients : il permet de réduire le niveau de stress et d’anxiété, d’atténuer la dépression et la mauvaise estime de soi.

Le massage apporte également de l’apaisement à ceux et celles qui ont manqué de tendresse dans leur enfance, ou pendant la progression de leur maladie.

Le massage aide les patients souffrant de TCA à retrouver une bonne opinion de leur corps et de leur image. Les patients prennent progressivement conscience de leur état et développent une image plus réaliste d’eux-mêmes. En acceptant et en respectant leur corps, les patients apprennent à s’aimer eux aussi.